Bouffe & terroir
Escapades

¡Soy Loco!

Lire l'article
Vidéo
Boutique et contact
Ce dont les locaux sont fous? Laissez-nous vous guider pour une expérience authentique de Charlevoix! 

(Cet article est le premier d’une série, d’autres bonnes adresses suivront)

La meilleure poutine
Chez Veilleux

Oui dans Charlevoix on a internet, ce qui nous permet de voir passer de multiples palmarès des meilleures poutines de cantines du Québec. On les ouvre pour voir s’il y en a une d’ici, et à chaque fois on se dit que l’auteur de l’article en question vient encore de louper LA meilleure poutine du Québec. Personne n’a encore découverte cette mine inépuisable de sauce brune délicieuse! Alors aujourd’hui Go Charlevoix est fier d’être celui qui ébruite l’affaire, part la rumeur et sort le scoop: le meilleur casse-croûte est situé dans un demi sous-sol du centre-ville de La Malbaie et il s’appelle Bar Billard Chez Veilleux, juste « Chez Veilleux » pour les intimes. On adore nos casse-croûtes colorés de bord de mer et de villages: Chez Chantal on adore les généreuses guedilles au Homard, Ginette tes hamburgers sont tellement débordants et généreux, Chez Poucet tu es la plus adorable roulotte à patates frites sur quatre roues, Élisa tes saveurs sont authentiques et la Goélette tu as le bar laitier le plus complet aux environs… Mais voilà, malgré les écarts estivaux, on revient toujours Chez Veilleux. Pour la poutine avec le bon fromage Saint-Fidèle qui « squick » sous la dent, mais aussi pour la spécialité unique qui permet immédiatement de reconnaître les vrais habitués au moment de passer commande: le Veilleux. Un hamburger au pain imbibé d’une sauce brune liquide mais foncée, qui n’a rien du « hot hamburger » que vous connaissez… Alors courrez vous faire servir un régal bien calorique et salé comme on les aime par la sympathique équipe qui, derrière le comptoir, s’amuse en travaillant, s’appelant « bebé » par-ci, « bebé » par-là.

 

 

Le conseil des locaux: 

Regardez bien l’horaire ou appelez même pour valider les heures d’ouverture; en été, il peut être plutôt surprenant puisque l’équipe se partage entre Chez Veilleux et le casse-croûte La Goélette appartenant à la même propriétaire…


 

Le spot de l’été
La quatrième chute

On ne veut pas péter votre balloune, mais l’eau du fleuve est un tout petit peu glacée pour vraiment passer la journée à y faire saucette! Pas de doute, les journées plage sont géniales, mais quand on veut vraiment faire plongeon (attention à la tête!) et nager dans un cours d’eau naturel, on préfère souvent les spots cachés dans le bois, où s’amuser dans l’eau fraîche d’une rivière. Chaque ville, village ou presque a son repère connu des locaux. La municipalité de Saint-Siméon n’y fait pas exception et a sur son territoire, non pas une, mais bien deux rivières avec de bons bassins baignables qu’elle a, contrairement à plusieurs autres administrations, décidé d’officialiser et aménager en parcs municipaux. Un à Port-au-Persil et un autre sur la Rivière Noire, connu depuis les années soixante-dix sous le nom « la quatrième chute ». Les hippies y ont fumé un joint, s’y sont baignés nus. Puis y ont amené leurs petits en pique-nique sur les rochers, transmettant ainsi l’emplacement de l’entrée secrète du sentier en bordure de la route 170. Depuis quelques années, un stationnement officiel y a été aménagé, avec un escalier donnant accès au sentier d'origine, ce qui n’a pas dénaturé l’endroit. On y croise encore la même faune locale colorée: des vieux de la vieille qui continuent de s’y saucer, des jeunes avec des breuvages alcoolisés fruités, des familles avec leurs chiens… Tous y sont bienvenus. À chacun sa roche où étendre les serviettes et se poser, tant qu’on ne bloque pas ze rocher duquel sauter! Malgré les chutes bouillonnantes, le grand bassin est plutôt calme, on peut y sauter, se laisser flotter, nager jusqu’à une des zones de sortie, mais attention assurez-vous de bien savoir nager pour pouvoir contrer le courant, on y a pas souvent pied et l’endroit n’est pas facile pour les tout-petits qu’on doit surveiller sur les roches glissantes en bordure des cascades. Quand même, quelle aventure de découvrir ce paradis terrestre où l’énergie de party des années « peace and love » a encore prise!

Le conseil des locaux: 

Pas certains d’être sur la bonne piste dans le sentier qui prend tout de même une dizaine de minutes à pieds? Tendez l’oreille, si vous entendez le grondement des chutes d’eau, vous arrivez bientôt!


 

Le fermier bio à connaître
Les Jardins Écho-Logiques

Si vous fréquentez nos marchés publiques, qu’on vous recommande chaudement d’ailleurs, vous noterez peut-être un kiosque maraîcher bien rempli où les gens se pressent, font la file dans la bonne humeur, emplissent leur petit panier et, surtout, saluent tous le fermier par son prénom: Guillaume! Oui Les Jardins Écho-Logiques c’est plus que lui seul, il y a Myriam qui gère la ferme de main de maître depuis quelques années, il y a le fiston qui est derrière l’étal depuis son primaire, il y a une belle bande de joyeux lurons qu’on aime tous retrouver et à qui on doit les légumes bio qui nous nourrissent depuis des années... Mais quand même, entre nous, on s’explique la recette de la veille en disant j’ai mis des tomates à Guillaume avec de l’ail frais et… Par sa présence au marché, ses paniers de familles, sa présence dans les menus des meilleurs restaurants, son kiosque en libre-service sur la route menant aux Hautes-Gorges de la Rivière-Malbaie, on peut vraiment dire que Guillaume Hamel-Dubois nourrit Charlevoix! Oeufs fermiers, bok choy, melons, fleurs d’ail, tomates cerises, minis concombres, fleurs de courgette, roquette, vous trouverez la vraie corne d’abondance si vous vous laissez guider par le murmure de la foule locale des marchés fermiers!

Le conseil des locaux: 

Apportez vos sacs réutilisables, vider les contenants pour pouvoir les rendre à la caisse au moment d’emballer, ici c’est Écho-Logique d’un bout à l’autre de la chaîne et la réutilisation est reine!


 

Le secret de nos beaux bras
Izzatattoo

Vous êtes de passage par chez nous, et vous trouvez que tout le monde a des manches exceptionnelles, des tattoos à l’exécution parfaite, au noir bien noir, aux couleurs vibrantes, aux lignes délicates, aux design qui se démarquent… Vous vous demandez bien quel tatoueur d’exception on a déniché et l’envie vous prend soudainement de passer sur la chaise de celui-ci vous aussi? C’est que nous avons un secret bien gardé ici: ce secret s’appelle Iza! Une fille  avec une « drive » incroyable, un talent fou, mais une part de timidité qui la garde souvent dans l’ombre de son superbe salon de tatouage au Centre-Ville de La Malbaie; aiguille ou crayon en main, elle travaille sans relâche son art. Pourtant, cette année elle a eu le courage de s’inscrire au concours CONVENTION INKED CIRCUS MARKHAM TORONTO 2023, où elle a eu l’énorme surprise de surpasser les concurrents qu’elle admirait le plus, pour finalement remporter le premier prix de « Meilleure pièce sur plusieurs jours » face à de grands tatoueurs. La petite fille de région a fait ses preuves en grand, mais nous, nous le savions déjà depuis longtemps qu’Isabelle Lavoie est la meilleure à qui confier notre peau!

 

 

Le conseil des locaux: 

L’agenda d’Isabelle est bien rempli, mais pour de petits projets ou un perçage, tentez la chance et lâchez donc un coup de fil ou mieux passez faire un coucou dans votre passage dans Charlevoix, peut-être qu’une petite plage horaire s’est libérée sur le pouce juste à temps pour ramener un souvenir indélébile de Charlevoix.


 

La sortie resto
La Marmite

Si on se recommande entre nous cette bonne adresse, qu’on s’y invite, qu’on y planifie nos soupers de couple, d’amis de filles ou même d’équipe, la raison est simple: le secret est dans la sauce! …euh dans la marmite! Bref: c’est bon. On ne s’y trompe pas. On a toujours envie de lécher l’assiette, de manger nos légumes jusqu’au dernier… La Marmite (vous entendrez peut-être aussi les locaux dire « La petite marmite » puisque c’était le nom de cette auberge depuis des décennies) a fait peau neuve ces dernières années sous les soins d’Amélie, co-propriétaire avec son papa, une pro de l’accueil chaleureux, de la description des plats qui fait saliver mais surtout des vins et autres bons « boire »… Le décor côté verrière est décontracté avec ses banquettes remplies de coussins, luxuriant de verdure, un peu méditerranéen sur les bords; c’est l’endroit parfait où goûter les « troooop boonnnes » spécialités de Félix, l’amoureux d’Amélie d’ailleurs, et chef de l’endroit qui, tout seul aux fourneaux, accomplie de véritables miracles. La marmite chaude de soupe crème d’oignon est une spécialité, mais on vous recommande chaudement aussi le feuilleté de champignons sauvages ou plus encore le carpaccio s’il y en a un au menu lors de votre visite. Côté plats principaux, la bavette de boeuf et son chimichurri maison est un incontournable, mais les poissons, crevettes et pétoncles figurants au menu sont toujours renversants, surtout s’ils y a une sauce safranée dans les parages et de la polenta. La Marmite est le genre de resto sans prétention et délicieux d’où on sort en attendant déjà impatiemment la prochaine visite!

Le conseil des locaux: 

Tartes ou crème brûlée, gardez une place pour le dessert, qu’importe ce que vous choisirez, il surpassera toutes vos attentes!


 

La plus belle promenade de Baie-Saint-Paul
L’allée des soeurs

Se stationner à maison-mère et emprunter d’un pas décidé "l’Allée des soeurs" est ses grands chênes est à la portée de tous, locaux comme touristes d’un jour. Ne pas rebrousser chemin après les premiers quelques mètres est un signe distinctif des habitués. C’est qu’ils savent que c’est le chemin le plus cool pour aller à la plage! Donc, après la statue religieuse, on poursuit à travers champs avec une belle vue sur les vaches Highland qui pâturent sur les terrains du Germain Charlevoix, à un petit ruisseau de nous. Au bout, on tourne à gauche et on circule devant le cimetière des Petites Franciscaines de Marie. On y rejoint un grand champs duquel il faut se méfier puisque des aéroglisseurs y atterrissent et qu’on ne veut pas se trouver au travers de leur chemin, mais  il suffit de longer simplement le bord et de regarder en l’air de temps en temps. Puis nous voici directement rendu, en quelques minutes, au boisé du quai, secteur avec quelques sentiers tourbillonnant dans les bois mitoyens au fleuve, il y a aussi là le quai avec une exposition photos du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, un parc de jeux pour enfants, mais surtout surtout la plage! Une petite clôture blanche, une passerelle et on a les orteils dans le sable les yeux vers le lointain, les foins salés, les vagues et l’Isle-aux-Coudres.

Le conseil des locaux: 

Au retour vers la voiture, entrez donc dans Maison-Mère, là se trouvent les meilleurs cup cakes à la crème au beurre au Mousse Café, une pas pire récompense après la marche au grand air!


 

Le café de nos matins
Café Charlevoix

Que ce soit le « psccchhiit » de la pression d’une machine espresso ou le goutte à goutte de la cafetière filtre, le café du matin, son bruit et son odeur,  sont un passage obligé chez la majorité d’entre nous… Quel est l’élixir, noir ou lacté, qui coule dans notre tasse matinale, à nous charlevoisiens? Si vous demandez, on vous dirigera tous vers Café Charlevoix microtorréfacteur situé sur la rue Saint-Anne, en direction du quai, à Baie-Saint-Paul. Offert sur place ainsi que dans plusieurs autres points de vente locaux, les sachets de Café Charlevoix arborent des noms bien d’ici « Le Massif », « L’estuaire », « Le sismique », « Les hautes-Gorges », « Météorites » ou le « Bas de la baie »… La torréfaction elle est parfaite et les saveurs au rendez-vous pour ce produit qui nous rend fiers autant qu’il nous énergise, matin après matin, jour après jour… On vous invite aussi bien sur à passer sur place et on est même près à vous partager nos bons copains Guylaine et Nicholas, le temps d’une jasette autour d’un bon café dans leur entreprise familiale chaleureuse et orangée!

 

 

Le conseil de locaux: 

Enquerrez-vous de la meilleure façon de faire votre café, du moment idéal pour consommer les grains torréfiés choisis selon le temps de repos idéal, la meilleure façon de le conserver, etc. Ici, les conseils d’expert sont offert avec plaisir par les proprio-baristi! (Oui oui c’est le pluriel…)


Suivez la rumeur positive qui entoure ces endroits, et surtout gardez l’oreille ouverte car bientôt nous vous chuchoterons de nouveaux secrets de locaux… 

Texte
Camille Dufour Truchon
Photos
Sylvain Foster, Camille Dufour Truchon, Patrice Gagnon, Christyna Mérette

Votre avis nous intéresse

Voir aussi

Art & divertissement
Portraits
Mathieu Lussier, Directeur artistique Domaine forget de charlevoix
Un deux trois, nous allons au bois avec Mathieu Lussier;

En savoir plus

Art & divertissement
Portraits
Marc Deblois, Peintre
Il y a ce rouge. D’une luminosité qu’on ne devrait pas être capable d’obtenir en peinture.

En savoir plus