Portraits

Séance photo avec Bénédite Séguin

Lire l'article
Vidéo
Boutique et contact
Quand un shooting tient à la chance, « se revire sur un 10 cennes », se pare d’argent et de pierres indigènes, visait le vert émeraude et finit dans un décor « trash-chic », mais réussit tout de même l’exploit de l’alchimiste: celui de se transformer en or!

Portrait du mois

Un délai de fou, une idée vestimentaire osée, un studio spontané: Bénédite Séguin, joaillière de talent, est embarquée à pieds joints dans l’audacieuse proposition de portrait que nous lui avons lancée une semaine plus tôt. Véritable machine à dévorer les magazines, il faut dire que notre photographe s’était mis en tête un look pantalon large et veston. Bien sur dans le Vogue ou sur les podiums, le veston porté tout seul ne nous fait même plus sourciller tant il est commun. Mais voilà, au quotidien ce n’est pas tellement d’une aussi grande désinvolture qu’on troque le chemisier pour la peau mise à nue. C’est pourtant une femme volontaire et résolue à oser qui nous rejoignait en ce lundi printanier dans un petit local vide du Centre-Ville de La Malbaie, prêté pour l’occasion. Au-delà du test de porter cette tenue durant toute une soirée à la maison question de voir comment elle bouge et se vie concrètement, au delà des mots aimants d’un chum qui l’encourage à foncer, on retient surtout le cran et la confiance en soi de la femme… Qu’on se le dise: deux qualités résolument charmantes!

Si je ne l’ose pas à 38 ans, alors quand?

Elle le dit d’emblée, d’habitude elle est en coulisse dans les shootings, derrière la ligne invisible de l’objectif du photographe immortalisant ses créations, qu’elle s’assure être droites et bien placées, sur d’autres à qui c’est le tour de jouer les mannequins… Cette fois-ci, les projecteurs sont ici pour elle. On a même choisi le local pour son mur vert émeraude un peu trash à l’arrière, qu’on trouvait faire un bel écho à sa marque Joaillerie Amulette, inspirée par la nature, les plantes indigènes et proposant un visuel vert mur à mur… Sauf que le jour de la séance, quelle ne fut pas la surprise de trouver le dit mur repeint d’apprêt! Qu’à cela ne tienne: « on se revire sur un dix cennes » utilisant, oui le grand mur blanc de ce bel espace, mais aussi un recoin, un genre de corridor au look trash dépeinturé, au sol de béton et à l’éclairage dru des néons. On vous avait dit qu’elle a du cran Bénédite? Elle n’a pas peur de jouer le jeu, qu’elle joue très bien d’ailleurs, de l’égérie grunge à la Kate Moss. Sauf que Bénédite a pour sa part un corps de vraie femme assumée qui ferait du bien à l’industrie de la mode justement! Elle est belle à voir dans ce segment de la séance qu’on imaginerait sans peine dans les pages du Elle ou même du Rolling Stones Magazine par moment.

Puis, les petit cheveux fraîchement coupés, un autre coup de tête de notre modèle du jour Bénédite Séguin, passe de décoiffé irrévérencieux de rockeuse à minois coquin d’actrice française avec un simple changement de tenue. Robe de soirée québécoise ce sera, le temps de quelques derniers flashs et jeux d’éclairage. Tantôt dans un studio éclatant, tantôt jouant la lumière Rembrandt sur le visage naturel, rieur et fonceur d’une fille qui, à une autre époque aurait tout eu pour inspirer un Botticelli ou De Vinci, mais qui étant une fille du XXIe siècle se fait saisir le portrait par notre Canon R5, nos lentilles RF 24-70 2.8.

Si les décors, l’éclairage et l’habit changent, deux choses ne changent pas:

 

1.

Le plaisir de créer ensemble quelque chose, de s’exprimer par cette séance…

 

 

2.

Les magnifiques bijoux sur lesquels Bénédite a planché toute la semaine pour pouvoir porter, le temps de cette séance, la fougère symbole de renouveau printanier et d’espérance, dans une pièce unique en argent cerclant son cou d’une spectaculaire Labradorite verte, ainsi des boucles d’oreilles, un bracelet et une bague. Elle a la beauté et l’audace, mais surtout l’inspiration et le talent! Découvrez toute sa démarche artistique ainsi que l’histoire de sa passion pour l’art de la joaillerie mais surtout pour la nature, les plantes indigènes, les orchidée et la biodiversité ici.

 

 

Making-of Bénédite Séguin Photo Shoot
Découvrez le parcours de Bénédite, sa démarche artistique et ses créations inspirées de la nature...

Bénédite Séguin, Joaillerie Amulette

Texte
Camille Dufour Truchon
Vidéo
Sylvain Foster
Photos
Patrice Gagnon

Votre avis nous intéresse

Voir aussi

Bouffe & terroir
Planche de charcuteries Les Viandes Bios de Charlevoix
Charlevoix sur un plateau
Les Viandes Bio de Charlevoix: pour l'amour de l'animal, du bon produit, des traditions, de l'environnement et de la famille...

En savoir plus

Bouffe & terroir
Escapades
6 façons toutes charlevoisiennes de saluer le printemps!
La neige à peine fondue, nous sortons nos chaises de patio; aux premiers rayons, nous exhibons nos espadrilles sur tous les trottoirs… Voici notre liste pour saluer l’arrivée du printemps à la mode de chez nous!

En savoir plus